PRESSE

LES VINS NATURE ET INSOLITE DU PIC - LE PROGRÈS ÉDITION 30/07/2011

 « Nous exploitons huit hectares de vigne plantés d’une vingtaine de cépages différents, certains ont été oubliés, d’autres interdits, on s’est amusé à les faire renaître, sans y croire vraiment ».

Et pourtant aujourd’hui Daniel et Christiane Mondon et leur associé Laurent Demeure ne peuvent que se rendre à l’évidence : leurs vins plaisent à tel point qu’ils ne peuvent pas répondre dans certaines cuvées (ils en réalisent une vingtaine) à toutes les demandes.

Réunis au sein du Gaec (Groupement agricole d’exploitation en commun) du Pic à Boisset-Saint-Priest, dans la Loire, les trois paysans vignerons, comme ils aiment à se présenter, sont de vrais alchimistes.

 

En pleine AOC côtes du Forez (qui est réalisée avec un cépage gamay), ils ont planté du merlot, de la Mondeuse, du cabernet sauvignon, du Gerwurstraminer, du chardonnay, du Viognier, de la Marsanne, de la Roussanne mais également des variétés de gamay qui ont disparu tels que le teinturier de Chaudenay, ou encore le gamay de Bouze.

Plus insolite, ils travaillent des cépages hybrides, issus de croisement entre cépages américains et français, comme le Bacco, le Castel, le Plantet Seibel 54/55 ou 7053, le Rava Six, d’autres aux noms bucoliques comme rayon d’or ou encore Bertille. Autre originalité, le vignoble se situe sur 7 communes autour de Boisset-Saint-Priest et produit 40 000 bouteilles sous l’appellation « Vin de France ».


Le progrès Samedi 3 octobre 2015

Depuis qu’ils sont à la retraite, d’anciens habitants de Beaulieu se retrouvent tous les jeudis pour des balades autour de Roche-la-Molière, histoire de garder la forme et de se rappeler les bons souvenirs.

Ce jeudi, c’est Marcel qui a organisé la sortie, direction la plaine du Forez. Il a prévu une boucle de 10 km, comme d’habitude, dans la campagne autour de Boisset-Saint-Priest, mais il a rajouté une pose repas agrémentée d’une dégustation dans une cave exploitée par des passionnés « soixante-huitards », la famille Mondon, une exploitation familiale dédiée à l’amour du vin. 

Aujourd’hui, c’est Laurent Demeure qui est à la tête du Gaec du Pic, il a remplacé Fernand Mondon parti à la retraite. Cette exploitation est située dans l’appellation côtes-du-forez et vin du Pays d’Urfé qui se déploie sur 6,4 ha avec du Chardonnay, Viognier, Gamay, Syrah et Merlot. Les vendanges s’effectuent manuellement dans le respect d’une tradition propre avec une vinification sans ajout de produits œnologiques. La fermentation se fait avec des levures naturelles de baies. Nul doute que les amis rouchons recommenceront ce genre de balade dans une autre direction.